Les passagers des mots Conseils de lecture Ces auteurs qui ont publié avant leurs 20 ans.

Ces auteurs qui ont publié avant leurs 20 ans.

Cet article pourra intéresser tous les jeunes auteurs qui rêvent d’être publiés un jour. Il est plutôt rare de percer dans l’écriture dans sa jeunesse. Le style se peaufine avec les années, la maturité apporte un éclairage et une fluidité dans la conception d’un poème, d’une nouvelle ou d’un roman. Le conseil de base « plus on lit, plus on écrit, plus on s’améliore » n’est pas surévalué. Le temps est donc nécessaire pour devenir bon.

Quoi qu’il en soit, comme dirait Corneille, la valeur n’attend point le nombre des années et certains très jeunes auteurs sont parvenus à se faire un nom dans le monde des lettres avant leurs 20 ans.

Arthur Rimbaud

Naissance le 20 octobre 1854. Il demeure une exception littéraire, un poète précoce qui a su se démarquer dans l’univers poétique, en bousculant légèrement les codes. Il s’inspire d’abord des Parnassiens (mouvement poétique), dont faisait partie Verlaine, pour s’en éloigner, plus près de Baudelaire, et de plus en plus tourné vers la prose, encore peu utilisée à l’époque. Quoi qu’il en soit, il lui faut être moderne et voyant (au-delà des sens), selon son expression. Son écriture est aussi liée à sa force de caractère, à sa volonté d’être libre. On note une maturité tant sexuelle qu’intellectuelle, qui influence fortement son œuvre. Mais aussi des rapports très conflictuels avec sa mère. Très jeune, il écrit et obtient des prix d’excellence à l’école. Mais ses premiers vrais poèmes datent de ses quinze ans, alors qu’il quitte le système scolaire. Il a cherché son indépendance, ne craignant pas de s’embarquer sur les routes pour rejoindre les écrivains de son époque.

Il a tout de même du mal à se faire publier et y parvient dans quelques revues. Le recueil Une saison en enfer est publié à compte d’auteur. Il sera réédité en 1880 sans son autorisation.

C’est à vingt ans qu’il cesse d’écrire, préférant apprendre les langues et voyager, donner libre cours à son âme d’aventurier. Il deviendra négociant et partira pour l’Afrique.

Arthur demeure le symbole du jeune révolté, talentueux et intransigeant.

Arthur Rimbaud. Poète. Il a écrit de quinze à vingt ans.
Arthur Rimbaud

Colette

(Sidonie Gabrielle Colette) naît le 28 janvier 1873, en Bourgogne.

Elle est la quatrième enfant d’une fratrie de quatre. Adorée par sa mère, elle aime observer la nature et lit très tôt de grands classiques. Elle se marie à vingt ans avec Willy (Henri Gauthier-Villars), critique musical, auteur de romans populaires et l’un des propriétaires de la maison d’édition Gauthier-Villars. Il va très vite remarquer le talent littéraire de Colette. Son premier manuscrit date de l’année de son mariage, en 1893. Elle écrira sous le nom de son époux toute la série des Claudine, puis reprendra son indépendance à trente-trois ans, après son divorce, et signera désormais de son nom, Colette. En plus d’écrivain, elle sera aussi mime, actrice, journaliste, et même marchande de produits de beauté, scandalisera la société avec ses relations bisexuelles, thème présent dans son œuvre (qui compte une cinquantaine de romans). Elle contribue à l’essor de l’autofiction (elle est au cœur de sa fiction). Sa quête de liberté, son amour des bêtes, son implication dans divers projets liés à l’art rendent sa vie intense et passionnante.

Colette, un femme auteur. Elle a écrit avant ses vingt ans, mais a pris son indépendance plus tard.
Colette

Raymond Radiguet

Il naît le 18 juin 1903. Il est l’aîné de sept enfants et le fils de l’illustrateur humoristique, Maurice Radiguet. Très bon élève, peu à peu ses résultats deviennent médiocres. Il entretient une relation d’un an avec sa voisine institutrice, de neuf ans plus âgée, qui lui inspirera son roman Le diable au corps. Enfin, il quitte le lycée à 15 ans et dévore la bibliothèque familiale (constituée de grands auteurs comme Proust, Stendhal, Verlaine…) Il fera ses armes dans le journalisme et la poésie, et commencera l’écriture de son premier roman à 17 ans, remarqué et encouragé par Jean Cocteau. Le diable au corps est achevé en 1921 et publié en 1923, chez Grasset, alors qu’il a vingt ans. Il écrit un deuxième livre, Le bal du comte d’Orgel, publié à titre posthume, puisque Raymond meurt en 1924, à tout juste 21 ans. Bisexuel, menant la vie artistique au summum de son adolescence, il reste une icône. Un jeune auteur éternel.

Tout comme Rimbaud, le besoin de liberté et d’écrire a poussé ce jeune auteur à vivre très tôt ce que certains mettront des années à atteindre.

Raymond Radiguet. Jeune romancier. Il a été publié avant ses vingt ans.
Raymond Radiguet

Carson McCullers

(Lula Carson Smith). Elle naît le 19 février 1917. Elle a prématurément l’impression que si la vie est une fête, elle n’y a pas été invitée. Elle rédige sa première nouvelle, Sucker, à 16 ans. Ensuite, elle suivra deux ou trois ans des cours de littérature à l’université de New York. Enfin, elle publie sa première nouvelle, Wunderkind (l’enfant prodige), en 1936, à dix-neuf ans, et son premier roman, L’amour est un chasseur solitaire, après son mariage avec Reeve McCullers, en 1940. IL était convenu avec son époux qu’ils s’aideraient à réussir dans la littérature, en alternance. Pendant que l’un travaille, l’autre écrit. Cependant, le contrat ne tient pas, et ils divorcent en 1941 (pour se remarier quelques années plus tard). Carson scandalise la bonne société avec son mode de vie autodestructeur et ses mœurs bisexuelles. Frankie Addams, paru en 1947, sera adapté au cinéma par Claude Miller, dans l’Effrontée (1985).

Carson McCullers. Romancière précoce. Elle a publié avant ses vingt ans.
Carson McCullers

Françoise Sagan

Elle naît le 21 juin 1935 et publie son premier roman à l’âge de dix-huit ans à peine. C’est une enfant très gâtée et dissipée qui se fera régulièrement exclure des établissements où elle étudie. Par ailleurs, elle lit beaucoup (Rimbaud, Camus, Proust, Colette…). C’est au cours de sa première année de faculté qu’elle écrit Bonjour tristesse. Comme elle ne trouve pas d’éditeur tout de suite, elle retravaille la fin de son ouvrage et sera finalement admise aux éditions Julliard. Si le succès est immédiat, le roman fait aussi scandale. Mais d’après François Mauriac, le mérite littéraire est indiscutable. D’ailleurs, tous ses livres rencontreront le succès, sauf ses pièces de théâtre. Elle symbolise une génération aisée et désinvolte. Elle vit d’ailleurs de cette manière, positionnée sur son statut d’adolescente éternelle, d’écrivain précoce, peu engagée de manière générale sur des thèmes sérieux, mais se révoltant parfois contre ce qui doit l’être.

Françoise Sagan. Romancière précoce qui a publié un roman avant ses vingt ans.
Françoise Sagan

John Kennedy Toole

C’est le 17 décembre 1937 qu’il naît en Louisiane.

Il écrit son premier roman à 16 ans, La bible de Néon, adapté en film en 1991, et le second, La conjuration des imbéciles, 10 ans plus tard (c’est l’histoire d’Ignatius Reilly, un inadapté social, obèse, vivant en Louisiane). Malheureusement, il ne parvint pas à se faire éditer, ce qui le conduisit, on imagine, au suicide. Sa mère entreprit de le faire connaître, et c’est en 1980 qu’un éditeur accepte de le publier. En 1981, l’auteur obtint le prix Pullitzer à titre posthume. Toole était professeur de littérature et était retourné vivre chez ses parents après son service militaire. Sa relation avec sa mère et sa sexualité sont ambigües et le personnage d’Ignatius lui ressemblerait beaucoup.

John Kennedy Toole.  Jeune auteur. Il a écrit avant vingt ans mais n'a pu se faire publier que plus tard.
John Kennedy Toole

Valérie Valère (De son vrai nom Samama)

Elle naît en novembre 1961. Elle est internée à 13 ans pour anorexie mentale. Deux ans plus tard, elle écrira Le pavillon des enfants fous où elle dénonce les conditions archaïques vécues dans ces hôpitaux psychiatriques de l’époque (malheureusement, cela n’a guère évolué). Son livre, publié chez Stock, est atypique, marqué par une écriture étonnante, pleine de cette jeunesse précoce et émouvante. Pour Valérie, le monde n’est pas acceptable et il lui est difficile d’y vivre. Elle écrira d’autres romans et jouera dans deux films. Elle se suicide à 21 ans.

Valérie Valère, Le pavillon des enfants fous.

Bret Easton Ellis

Il naît le 7 mars 1964 et passe son enfance à Sherman Oaks (États-Unis). Passionné d’écriture, il joue toutefois dans des groupes musicaux, mais devient un auteur à 21 ans, alors qu’il est encore étudiant. Son roman, Moins que zéro, sort en 1985, et le fait rentrer dans la catégorie des jeunes auteurs. C’est un succès immédiat. Il part vivre à New York, avec l’auteur Jay McLerney. Malgré des soirées alcoolisées, il parvient à écrire son deuxième ouvrage, Les lois de l’attraction, adapté au cinéma en 2001, ainsi que son troisième, American psycho, le plus connu sans doute, parce que très controversé. Son quatrième roman, Glamorama semble être le plus abouti. Son œuvre s’inscrit dans le genre de l’anticipation sociale, de la dystopie. Les héros peuvent se retrouver d’un récit à l’autre, et des noms connus sont insérés dans les histoires, participant à l’effet de surprise.

On le compare souvent à Salinger (qui a lui-même écrit des nouvelles avant 20 ans, mais sans être publié), dans la description de la jeunesse désabusée.

Bret Easton Ellis, auteur précoce qui a publié avant vingt ans.
Bret Easton Ellis

Christopher Paolini

Date de naissance, le 17 novembre 1983. Cet auteur du Montana a obtenu son bac à quinze ans. Il a suivi un temps l’école à la maison, sans télévision ni ordinateur. C’est à quinze ans qu’il commence à écrire sa saga L’héritage, avec le premier tome, Eragon. Ses parents créent leur propre maison d’édition afin que Christopher puisse publier son livre, à dix-neuf ans. Mais le roman ne marche pas vraiment, jusqu’à ce qu’il soit repris par la maison d’édition Alfred A. Knopf en 2003. Le succès est alors au rendez-vous. Il va écrire les trois autres tomes jusqu’en 2011. 40 millions d’exemplaires sont vendus, de quoi assurer les arrières de cet écrivain de fantasy, genre historique vers lequel il lui paraît logique de retourner. Il s’essaye à présent à la science-fiction. Après le passé et ses mythes, le futur et ses espoirs. Visiblement, le présent ne l’inspire pas.

Christopher Paolini. Auteur américain précoce qui a publié avant vingt ans.
Christopher Paolini

Faiza Guene

Née le 7 juin 1985, dans un milieu plutôt pauvre, elle vit une enfance heureuse. Enfant précoce, elle saute la classe de CP, ayant déjà appris à lire grâce à une émission de télévision. Elle compose des petites histoires pour ses copines, et à treize ans pour le journal de son collège. Son professeur de français, Boris Seguin, frère d’Isabelle Seguin, éditrice chez Hachette, la remarque. Elle intègre aussi un atelier d’écriture dirigée par l’association les Engraineurs, puis écrit et réalise des courts métrages. Son premier roman, Kife kife demain est publié alors qu’elle a 19 ans, grâce à Isabelle Seguin. Il est vendu à plus de 400 000 exemplaires en France et à l’étranger. Elle a rédigé depuis six romans, principalement des comédies sociales.

Faiza Guene, jeune auteure française qui a publié avant vingt ans.
Faiza Guene

Sacha Sperling

Naissance le 17 mai 1990, fils des cinéastes Alexandre Arkady et Diane Kurys. Il abandonne ses études de lettres pour se consacrer à l’écriture. Inspiré par Kerouac, Bret Easton Ellis ou Burroughs, ces autres jeunes auteurs, il entame son premier roman à quinze ans et parvient à le faire publier à 18 ans. Mes illusions donnent sur la cour, librement adapté de la vie de l’auteur, traite du désœuvrement de jeunes Parisiens argentés, à la sexualité variable, qui boivent et prennent des substances interdites. Les cœurs en skaï mauve, son deuxième roman, aura plus de mal à se faire une place dans l’actualité littéraire. Mais depuis, l’auteur publie régulièrement, même s’il a eu un passage à vide juste avant le confinement de 2021.

Lire son interview sur le site suivant : https://www.parismatch.com/Culture/Livres/Sacha-Sperling-itineraire-d-un-enfant-trop-gate-1775617

Sacha Sperling, auteur français précoce. Il a publié avant vingt ans.
Sacha Sperling

Marien Defalvard

Né le 20 février 1992, il obtient son bac à seize ans avant d’intégrer l’hypokhâgne d’Orléans. Puis il entreprend l’écriture de son premier roman à quinze ans, Du temps qu’on existait, qui paraîtra en 2011, chez Grasset. Il reçoit le prix de Flore et du premier roman. Il publie un recueil de poèmes en 2016, Narthex, et un deuxième récit, L’Architecture, en 2021, chez Fayard, un roman exigeant, difficile. On note encore une fois un auteur précoce, en mésentente avec sa famille et des troubles sur son parcours, des problèmes psychiatriques, en l’occurrence, et une période où l’écriture en prose aura été impossible.

Une phrase de lui : « Le roman peut être populaire, je n’en doute pas ; la littérature beaucoup moins, et si la littérature romanesque l’est c’est d’une manière générale pour son pire dénominateur commun. »

Ou encore : « Mon idéal reste celui-ci : la phrase doit pouvoir contenir toute l’histoire, et avoir la modestie d’un écrou. »

Marien Defalvard. Auteur français exigeant et précoce. Il a publié avant vingt ans.
Marien Defalvard

Edouard Louis

(Né Eddy Bellegueule). Il naît le 30 octobre 1992. Il publie en 2014 En finir avec Eddy Bellegueule, roman autobiographique où il raconte les difficultés rencontrées lorsqu’on est homosexuel dans un milieu populaire. Mais comme il avait 22 ans à la sortie de son roman, il n’entre pas dans la catégorie des moins de 20 ans, même s’il reste dans celle des jeunes auteurs.

Edouard Louis, jeune auteur qui a publié à vingt-deux ans.
Edouard Louis

Carmen Bramly

Enfin, la petite dernière, elle naît le 25 janvier 1995. Elle publie son premier roman à 15 ans alors qu’elle est encore lycéenne (elle a étudié en khâgne et hypokhâgne). Elle est la fille du romancier Serge Bramly et la nièce de Léa Seydoux. Dans Pastel fauve, paru en 2010, elle traite de l’adolescence, période marquée par les troubles émotionnels. Elle a déjà publié quatre livres chez Jean-Claude Lattès.

Carmen Bramly, jeune auteure française. Elle a publié avant vingt ans.
Carmen Bramly

Quels sont les points communs entre tous ces jeunes auteurs ? Le premier est qu’ils ont tous été de grands lecteurs, des enfants brillants, mais se sont pour la plupart lassés du système scolaire. Amoureux de la liberté, des mots, curieux, dotés d’un grand sens critique, à contre sens des normes, chacun à leur manière ils ont intégré le paysage littéraire.

Toutes les images sont prises sur Wikipédia ou les éditions Fayard (pour Bramly et Defalvard).

N'hésitez pas à partager si vous avez aimé un article.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post